Day 59 – « Avec notre pote Merlin » (Brocéliande Part.1)

Day 59 – « Brocéliande »

Aujourd’hui nous nous réveillons une heure et demie avant le lever du soleil (8h00), étant donné que nous nous sommes couchés tôt hier soir.. très tôt. Le soleil levant dans le dos qui éclaire les chênes aux feuilles d’automne. Les oiseaux chantent, tout est calme. Je me laisse bercer par le vent lors de notre première descente de la journée.

Le temps passe et le pays se réanime peu à peu, le bruit des voitures se fait de plus en plus bruyant. Nous voilà à l’entrée de la fameuse forêt de Brocéliande. Environ 900 hectares de forêt, ce qui fait d’elle la plus grande forêt de Bretagne. C’est également une forêt privée dont l’état a signé des accords avec les propriétaires.

Tout d’abord, rien de magique.. De simples lignées d’arbres replantés (certainement) dû aux incendies passés (dont un qui ont brulé prêt de 600h, oui ça me paraît beaucoup).

Puis peu à peu, en s’approchant du chêne des Hindres, la forêt a commencé à beaucoup plus ressembler à celle dont parle les légendes. Certes, la plupart des feuilles sont déjà tombées, mais le fait de ne pas y être pendant la saison touristique est beaucoup plus harmonieux.

Nous avons ensuite marché jusqu’au tombeau de Merlin, qui a malheureusement été pillé dans les année 1890 à grand coup de dynamite. Même s’il n’a plus la beauté d’antan et qu’il a été aménagé pour les visiteurs, ce lieu reste tout de même magique. On a ensuite été à la fontaine de Jouvence. Je n’ai pas vu de jeunes femmes dévêtues se baigner dedans mais néanmoins, je me suis aspergé le visage d’eau (parce que j’avais chaud, pas parce que j’y crois, faut pas déconner) on verra donc si malgré tout je n’ai pas de rides à soixante balais.

Nous avons ensuite « semé » les rangers pour se poser de façon plus ou moins cachés dans la forêt. la météo annonce des orages pour cette nuit, nous avons donc essayé de faire un abri de fortune waterproof !

Demain on traversera la forêt jusqu’au fameux Val sans retour.

Bonne soirée !

Cisco

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*