Les idées qui circulent sur la vape et le tabac sont de nature à confondre ces deux substances pourtant distinctes à plusieurs égards. Ne perdons pas de vue que la cigarette électronique a comme vocation de se sevrer du tabac, elle est donc moins nocive que la cigarette. Face à cet état des choses qui a tendance à créer confusion et amalgame, il est important d’établir une comparaison objective entre vape et tabac.

Pour ce faire, nous avons décidé de procéder à une étude comparative axée sur les éléments constitutifs, les dangers et risques sanitaires de la cigarette électronique et du tabac.

Voulez-vous faire une incursion dans les arcanes de la vape et du tabac pour avoir une idée claire sur ces deux substances une fois pour de bon ? Si oui, tout ce que vous devez savoir est consigné dans les lignes qui suivent.

Vape et tabac : quelles en sont les différentes composantes ?

Lorsqu’on jette un coup d’œil sur la liste des compositions de la vape et du tabac, on retrouve des substances chimiques diverses et variées.

Composition de la vape

Plusieurs composants entrent dans la conception des e-liquides contenus dans les cigarettes électroniques. Il s’agit, entre autres, du propylène glycol (PG), de la glycérine végétale (VG), de la nicotine, d’arômes, d’alcool et d’eau.

Le propylène glycol (PG)

Substance incolore, légèrement concentrée et volatile, le propylène-glycol est inodore et hygroscopique. Populaire, il est largement utilisé dans le domaine alimentaire, cosmétique et pharmacologique. Ainsi, on retrouve cette substance dans les produits tels que : yaourts, confitures, rouges à lèvres, savons, gels pour cheveux, shampoings et bien d’autres.

Le propylène glycol contenu dans la vape est donc un composant que nous consommons au quotidien sous diverses formes. Son rôle, au sein des e-liquides, est clair et net. En effet, le propylène glycol est responsable du « hit » prisé par les vapoteurs. Concrètement, le PG est un exhausteur d’arôme qui fait ressortir les effets de la nicotine, accentue l’arôme et la vapeur.

La glycérine végétale

À l’instar de la substance précédente, la glycérine végétale (VG) est une substance liquide concentrée, incolore et inodore. On retrouve la glycérine végétale dans plusieurs produits pharmaceutiques utilisés comme hydratants de la peau ou remèdes contre la toux.

Dans l’industrie alimentaire, cette substance est utilisée comme additif. Son nom de code est E422. Dans les cosmétiques, on retrouve la VG dans les produits utilisés au quotidien comme les dentifrices, les crèmes hydratantes, les bains de bouche et certains savons de Marseille.

Depuis plusieurs années, le JECFA (Joint FAO-OMS Expert Committee on Food Additives) reconnaît la glycérine végétale comme une substance inoffensive et sans risques pour la santé lorsqu’on respecte les dosages recommandés.

Vous vous demandez certainement l’apport de la glycérine végétale dans la vape. En un mot, la VG augmente le volume de la vapeur, réduit la sensation de hit et apporte plus de douceur aux arômes contenus dans les e-liquides.

Les arômes

Les arômes sont des ingrédients qui donnent du goût et de la saveur aux e-liquides. Deux types d’arômes sont utilisés dans la composition de la vape. Il s’agit des arômes de qualité et des arômes naturels. Généralement, les arômes contenus dans la vape sont les mêmes que ceux utilisés dans l’industrie alimentaire.

La nicotine

La nicotine est un composant essentiel de la vape. Dans les e-liquides, la nicotine est responsable du hit, des effets stimulateurs ou calmants. À forte dose, la nicotine est considérée comme une substance revêtant une toxicité élevée. D’un côté, elle est responsable de l’addiction des fumeurs, et de l’autre côté, facteur de sevrage pour les fumeurs dépendants du tabac.

Alcool et eau

Même si ces deux substances ne sont pas des ingrédients systématiques des e-liquides, elles jouent une fonction de fluidifiant. Les fabricants d’e-cigs utilisent l’alcool et l’eau en très petite quantité.  

Composition du tabac

Selon plusieurs études, les substances chimiques qui entrent dans la composition du tabac se chiffrent à plus de 7 000. Bien évidemment, toutes ces substances ne proviennent pas directement de la plante du tabac. En effet, certains composants sont ajoutés par les fabricants tandis que d’autres résultent de la combustion des produits du tabac.

Substances contenues dans la plante du tabac

Avant même d’être travaillée par les industries du tabac, la plante naturelle de tabac est composée de deux (2) principaux éléments de nature chimique tels que : nicotine et arsenic.

La nicotineest une composante naturelle de la plante de tabac. Elle est connue pour modifier le fonctionnement normal du cerveau. En créant la dopamine déversée dans le sang, la nicotine déclenche une sensation de bien-être et de confort éphémère. Même si elle n’est pas cancérigène, la nicotine est une substance extrêmement addictive.

Quant à l’arseniccontenu dans la plante de tabac, elle provient de l’utilisation de certains pesticides. Contrairement à la nicotine, cette substance est toxique et expose à un grand risque de cancer.

Composants ajoutés par les fabricants

Les industries de fabrication du tabac intègrent des ingrédients lors du processus de conception. Il s’agit principalement des agents de saveurs, de texture et des produits conservateurs. Généralement, ces substances sont utilisées pour atténuer les effets nocifs du tabac.

Pour finir, on pourrait légitimement ajouter le taux de nicotine à la liste des composants intégrés par les fabricants. En effet, même si les sociétés de tabac affirment le contraire, il a été prouvé qu’ils augmentent le taux de la nicotine en vue d’accentuer la dépendance des consommateurs.

Substances issues de la combustion du tabac

La combustion du tabac (mélange du feu + chaleur + oxygène) libère de nombreuses substances nouvelles fortement nocives. Ces composants dangereux sont, entre autres, ammoniac, benzène, cadmium, cyanure d’hydrogène, formaldéhyde, goudron, monoxyde de carbone et oxyde d’azote.

Analyse des dangers et risques de la vape du tabac sur la santé

Longtemps confondus, le tabac et la vape sont pourtant différents. Si leurs composants ne sont pas similaires, ces deux substances ont des effets distincts sur l’organisme humain.

Dangers et risques sanitaires de la vape

Contrairement au tabac, la vape possède très peu d’effets négatifs sur l’Homme. Mis à part les facteurs de risques d’addiction que les e-cigs présentent à l’égard des non-fumeurs et des sensations de sècheresse buccale qu’ils causent, ces substances sont clairement moins dangereuses pour la santé. Tous les composants de la vape sont contrôlés, approuvés et réputés sans danger.

De plus, aux antipodes de la combustion du tabac qui assujettit les fumeurs aux risques cancérigènes, la vape propose une inhalation de vapeur par chauffage. Clairement, les usagers de la vape ne s’exposent pas aux substances toxiques contenues dans la fumée du tabac.

Dangers et risques sanitaires du tabac

Le tabac est une substance dangereuse pour la santé en raison de sa forte teneur en nicotine. De plus, la présence de nicotine favorise une grande addiction chez le fumeur de tabac. Les nitrosamines et autres substances exposent les fumeurs à différentes formes de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *