Bien qu’il soit préférable de vapoter que de fumer du tabac, la cigarette électronique est, selon plusieurs, loin d’être irréprochable. A cet effet, certaines réglementations visent légalement à remédier aux effets néfastes de la vape sur la santé ? Comment la vape est-elle encadrée ? En quoi l’encadrement de la vape vous protège-t-il, vous et votre entourage ? Voici quelques réponses à ces questions que vous vous posez.

Les réglementations s’appliquant à la cigarette électronique

Dès lors que le tabac constitue un danger pour l’organisme, il a fait l’objet de plusieurs lois et restrictions visant à atténuer ses effets néfastes. Et même si la cigarette électronique est l’une des meilleures solutions pour pallier les effets du tabagisme, certaines cigarettes électroniques contiennent de la nicotine qui présente aussi ses dangers. De ce fait, certaines dispositions légales ont été prises concernant la production et l’utilisation de la cigarette électronique.

Les lois sur la production de la e-cigarette

Plusieurs règles sont apparues pour encadrer les produits du vapotage. On peut citer :

  • La limitation à 10 ml du contenu d’un flacon de e-liquide nicotiné ;
  • L’interdiction de la dénomination « tabac » sur les produits du vapotage ;
  • La limitation à 2 ml des réservoirs jetables et des cartouches préremplies de e-liquide contenant de la nicotine ;
  • L’étiquetage des produits de la vape contenant toutes les informations sur le e-liquide et des avertissements sanitaires liés à son utilisation (teneur en nicotine, tenir hors de la portée des enfants, etc).

Par ailleurs, tout produit destiné au vapotage doit faire l’objet de soumission, dans un dossier détaillé, auprès de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), avant sa commercialisation.

Les lois sur le vapotage 

Concernant l’utilisation de la cigarette électronique, sont interdits :

  • L’utilisation par un mineur ;
  • La consommation dans les lieux de travail, les lieux publics notamment les établissements scolaires, les cantines, les vestiaires ou toilettes, dans les transports communs ;
  • Le vapotage abusif à côté des personnes non-fumeurs sans leur consentement.

    Ces réglementations visent principalement à remédier aux conséquences que pourrait avoir la vape sur la santé des fumeurs et des non-fumeurs. 

Les intérêts de l’encadrement légal de la vape pour la santé

Les règlements visant à encadrer la production et la consommation de e-liquide ont pour principal but de préserver la santé des fumeurs et de leur entourage. En effet, l’e-liquide peut contenir de la nicotine. Cette dernière est une substance cancérigène qui peut s’avérer fatale si elle est abusivement consommée. De ce fait, la réglementation requiert une quantité raisonnable de cette substance présente de certaines cigarettes électroniques afin de diminuer les risques de maladies que courent les vapoteurs. De même, la santé des non-fumeurs est préservée d’une part en évitant l’inhalation de la vapeur d’un fumeur. Ainsi, dans les lieux publics (surtout proches des mineurs), vous devez vous abstenir de vapoter pour ne pas contaminer les autres ou ne pas les inciter à commencer le vapotage. D’autre part, ces règlements empêchent aussi le vapotage dans les lieux confinés toujours pour minimiser les risques de maladie chez les non fumeurs.

    L’encadrement légal de la vape est donc d’une importance capitale. Il permet de préserver non seulement la santé des consommateurs, mais aussi celle des non-fumeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *