Innovation du siècle, la cigarette électronique est un dispositif qui poursuit deux buts principaux. Aider le fumeur à sortir de sa dépendance à la nicotine tout en donnant à celui-ci les mêmes sensations que la cigarette électronique. Comment fonctionne cet appareil ? Quelles en sont les différentes parties ? Que doit-on savoir ? Vous désirez en apprendre davantage sur les termes clés en rapport avec ce dispositif électronique ? Si oui, n’arrêtez pas la lecture. 

La vape 

La vape contrairement à ce qu’on pourrait penser, n’est rien d’autre qu’une autre appellation de la cigarette électronique. Celle-ci encore appelée vapoteuse, vaporisateur ou e-cigarette, est en elle-même un dispositif qui permet de produire de la vapeur par l’intermédiaire d’un mécanisme tout simple. Elle est subdivisée en plusieurs parties, dont l’embout buccal ; le réservoir ou cartouche ; d’une batterie ; d’un atomiseur et d’un capteur. 

En effet, par le truchement de l¡a résistance, l’e-liquide contenu dans le clearomiseur est chauffé. Cette réaction permet de produire de la vapeur que peut ensuite inhaler le vapoteur. Ainsi, conçue soit en acier inoxydable soit en plastique, la vape est essentiellement composée de deux éléments clés. Ce sont d’une part la batterie et d’autres le clearomiseur. 

La batterie 

Partie basse de la vape ou de la e-cigarette, elle est l’une des parties les plus importantes de la vape. Elle assure le stockage de l’énergie nécessaire au clearomiseur pour faire chauffer l’e-liquide. Sa forme varie selon le type de vape. Ainsi, on rencontre des batteries de formes tubulaire et carrée. Il en est de même des modèles. 

Pendant que pour certains modèles comme les « boxs », la batterie est intégrée, pour d’autres elle est associée à une pile ou « accu ». On parle de « Mod » dans de pareils cas. Aussi, il est important de noter que, quel que soit le modèle, la batterie doit être régulièrement chargée pour assurer le bon fonctionnement de la vape. 

Le clearomiseur

Partie haute de la vape, elle est composée de trois compartiments. Il s’agit d’une résistance ; d’un réservoir et d’un embout buccal ou « drip-tip ». Dans le réservoir, on met l’e-liquide. Pour ce qui est de la résistance, elle est localisée au centre du clearomiseur et est reliée à tout le système par un fil résistif et des mèches de coton. 

En dehors de tout ce dispositif, rappelons que le fonctionnement du clearomiseur est également assujetti à une arrivée d’air. C’est le système « airflow ». Enfin, l’embout buccal a pour rôle de protéger les lèvres du vapoteur de la chaleur produite pendant l’aspiration. 

Autres termes importants à connaître

Il est à remarquer que les expressions vape, clearomiseur, batterie ne sont pas les seules expressions à connaître quand on parle de cigarette électronique. En dehors de ces termes, nous avons :

  • Le e-liquide. C’est le liquide qui sera chauffé pour donner à la vapeur un goût. Il contient en plus de l’arôme de la nicotine en très faible dose. Composé de propylène glycol et de glycérine végétale, il existe sous différents arômes. 
  • L’atomiseur. C’est l’élément qui permet principalement de transformer le e-liquide en vapeur (aérosol) par le biais de sa résistance. Consommable, sa durée de vie est fonction du modèle ; du type de liquide généralement utilisé et de l’usage complet de l’appareil.

En somme, les termes les plus importants à connaître sont clearomiseur ; batterie ; e-liquide et atomiseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *